Rocket League, la route du succès

Le Rocket League a récemment célébré son troisième anniversaire. Pour ceux qui ne le savent pas encore, Rocket League est le jeu vidéo de Psyonix. Il est sorti en juillet 2015 et doit son succès à son gameplay qui est très accrocheur. En effet, il a la particularité de mélanger le football et la course. Au fil du temps, le jeu ne cesse d’être peaufiné par la boîte américaine pour attirer le maximum de joueurs possibles.

Rocket League : Histoire et fonctionnement

Dates, sorties

Rocket League fait suite au Supersonic Acrobatic Rocket-Powered Battle-Cars qui est sorti en 2008 sur PlayStation 3. Ce dernier a profité d’une popularité assez modeste, ce qui n’a pas été le cas de Rocket League. Rocket League a connu un succès fou dès la mise à disponibilité du jeu par son éditeur. Les chiffres étaient même bien au-delà ce que l’équipe Psyonix attendait. Le jeu vidéo est sorti au mois de juillet 2015 sur Windows et sur PlayStation 4. La version Xbox One est sortie en février 2016, sept mois avant l’arrivée de la version Linux et Mac. La Rocket League sur Nintendo Switch n’a vu le jour qu’en novembre 2017. Et trois ans plus tard, Psyonix continue à prendre soin de son jeu comme au premier jour.

Fonctionnement, but, mode de jeu

Rocket League permet un grand panel de possibilité au joueur afin de lui assurer d’excellents moments. Il peut jouer seul ou avec une équipe selon ses préférences. Il collecte des objets qui lui permettent de personnaliser son véhicule grâce à l’achat de caisse rocket league ou grâce à des parties en ligne. Une nouvelle caisse apparaît après chaque partie. En effet, le 08 septembre 2016, des mises à jour du jeu ont été apportées par la boîte américaine pour que le joueur puisse récolter une caisse au hasard, seulement s’il termine un niveau en ligne. La clé pour ouvrir une caisse s’obtient via micro transactions. Le joueur pourra ensuite échanger la plupart de ses objets contre ceux d’autres joueurs ou dans un garage.

Il a le contrôle de son véhicule et il peut marquer des buts. Grâce à des boosts, il peut accélérer son jeu, faire des sauts ou frapper dans les airs. Tout comme il peut faire des tonneaux qui vont lui permettre de viser sur le côté par exemple. Le jeu donne au choix deux modes : hockey sur glace et basket-ball.

Les personnalisations Rocket League

Le joueur peut également personnaliser son véhicule selon ses envies pour ne pas s’en lasser : peinture, accessoires, bruits du moteur, etc. Il convient néanmoins de préciser que la personnalisation n’a aucun impact sur la puissance du moteur. Les objets permettant de personnaliser le véhicule à l’image de son conducteur sont classés en 10 types. À la fin des parties, le joueur collecte des objets appartenant à des catégories bien définies selon leur rareté. La plupart d’entre eux ne sont pas accessibles que dans des caisses, d’où la nécessité d’en faire l’achat si l’on ne joue pas en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *