Comment suivre les actualités sur les courses hippiques pendant le confinement ?

Les temps sont durs pour les courses hippiques. Les mesures de confinement contraignent les hippodromes à fermer leurs portes au public et à s’adapter aux restrictions annoncées. Conscient des impacts économiques de l’annulation des courses, le secteur hippique engage des dispositions permettant aux adeptes de suivre les jeux en cours tout en respectant les mesures de confinement. Voici comment suivre toutes les actualités sur les courses hippiques tout en restant chez vous.

Suspension des courses et des réunions

Même si les courses de chevaux n’ont pas lieu dans des espaces clos, elles ne sont pas pour autant épargnées par les mesures de confinement annoncées par le Ministère de la Santé en France. Vers le début de cette crise sanitaire, les courses se sont déroulées en huis clos, et ont tenté de résister au mieux aux mesures établies. Pourtant, les dispositions prises le 16 mars ont ordonné une fermeture d’un mois de tous les hippodromes sur le territoire. Le lancement de la saison hippique prévue pour le 9 avril a même été repoussé.

A lire également : Le Stand Up Paddle : un sport à découvrir !

Suivre les courses hippiques de chez soi

Bien que les courses hippiques sont suspendues depuis le 17 mars 2020 jusqu’au 15 avril dans toute la France et l’Europe, il sera toujours possible pour les adeptes de la pratique de suivre les courses internationales de chez eux.

Pour vous permettre de continuer à faire des pronostics, le site Turf FR reste disponible. Retrouvez partout en ligne, sans sortir de chez vous, des informations fiables, toutes les courses et actualités du monde entier, les programmes, ainsi que toutes les arrivées en direct afin de vous tenir au courant et vous permettre de jouer de chez vous.

A lire également : Quel cadeau offrir à un enfant passionné de science ?

courses hippiques

Les impacts de la crise sanitaire sur le secteur hippique

Il faut le dire, les mesures de confinement ne sont pas avantageuses pour l’hippisme. Toute la filière est touchée par cette crise : les entraînements sont en baisse, les chevaux restent dans les écuries et, pire encore, la crise économique est inévitable. Si lorsque les courses se déroulaient sans public les gains permettaient de subvenir aux besoins de la filière, la suspension totale des courses sur le territoire français contraint malheureusement l’hippisme de faire face aux conséquences économiques de celle-ci. Les charges fixes telles que le loyer et les salaires sont alors en suspens.

Néanmoins, pour préserver l’activité, toutes les informations sur les entreprises œuvrant dans le secteur s’en remettent aux sociétés mères. Selon les acteurs et porte-parole de l’activité, la préservation de la santé des acteurs du secteur hippique, la solidarité contre cette pandémie doivent être une priorité en ces temps difficiles. Ils annoncent également leur soutien à l’État et surtout le respect de toutes les mesures annoncées. De leur côté, les éleveurs, les jockeys et les entraîneurs rassurent les amoureux d’hippisme, ils continueront de s’entraîner à leur manière et donnent rendez-vous aux adeptes à la fin de la crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *